VStats
  • Visits
  • Pageviews
  • Last 24h
  • Day before
  • Last Week
Bienvenue sur "Demain J'Arrete!"
Le site qui vous aide à arrêter le tabac.
Informer, Echanger, Aider

Vous trouvererez sur ce site une information de qualité fournie par des professionnels de la santé qui chaque jour s'engagent dans la lutte contre le tabagisme. Ces professionnels vous informeront et vous aiderons à trouver la solution qui vous sera la plus adaptée.

Articles avec le tag ‘depression’

Tabac et dépression

Dr DUTHEIL Eric, Médecin Généraliste Attaché à l’Unité de Coordination et d’Aide au Sevrage Tabagique des  Hôpitaux de Toulouse.

Les liens qui existent entre dépendance tabagique et dépression sont étroits, complexes et non totalement élucidés.

Mais les faits sont là…

Il existe proportionnellement plus de personnes ayant une histoire de dépression chez les fumeurs que chez les non fumeurs.

Le nombre de fumeurs est nettement supérieur dans des groupes de personnes déprimées que dans des groupes de personnes n’ayant pas de syndrome dépressif.

L’existence d’un syndrome dépressif a pour effet une majoration de la dépendance et une augmentation de la consommation de cigarettes (jusqu’à presque 2fois la consommation habituelle).

Au moment du sevrage, la présence d’une dépression entraîne un ressenti plus important des symptômes de manque en nicotine rendant plus difficile le sevrage.

En cours de sevrage, l’apparition d’humeur dépressive peut être la traduction d’un syndrome de « sevrage en nicotine 1» ou de l’apparition d’une dépression caractérisée. L’émergence de ce symptome est source de rechute tabagique.

De ce fait, le dépistage d’une dépression chez les patients en demande de sevrage est systématique.
La prise en charge spécifique de la dépression doit se faire de façon concomitante au sevrage.

Le « dossier de Tabacologie » utilisé dans les unités d’aide au sevrage tabagique comporte un questionnaire d’évaluation des troubles anxio-dépressif (Test de HAD) que nous recommandons de remplir avec la plus grande attention.

Pendant le suivi du sevrage, en fonction des éléments recueillis au cours des consultations, votre médecin tabacologue pourra vous proposer une ré-évaluation de votre « santé morale » et une prise en charge adaptée.

Votre médecin traitant référent ou vos médecins spécialistes seront tenus informés des modalités thérapeutiques si vous le souhaitez.


1 Syndrome de Sevrage : Au moins 4 des critères suivants ( Humeur dépressive, irritabilité, insomnie, anxiété, difficulté de concentration, agitation, ralentissement du pouls, augmentation de l’appétit ou prise de poids rapide)

Partagez :
  • Facebook
  • Digg
  • del.icio.us
  • Google
  • Live
  • MySpace
  • Technorati
  • Taggly
  • TwitThis
  • E-mail this story to a friend!
Un truc que l'on peut mettre en bas de page. Une pub ?